Phlébite et embolie pulmonaire : un meilleur suivi

IMG_5884-1200
7/02/2019

La phlébite et l’embolie pulmonaire sont des pathologies assez fréquentes et peuvent se révéler graves en cas de complications.

IMG_5884-banniere

De gauche à droite : Dr Elodie Vaugoux, Dr Claire Neveux-Brecheteau, Dr Léa Kern et le Dr Karine Montaclair.​​

 

La phlébite et l’embolie pulmonaire sont des pathologies assez fréquentes et peuvent se révéler graves en cas de complications. Depuis novembre 2017, le service de médecine vasculaire du Centre Hospitalier du Mans a mis en place une filière structurée afin d’optimiser le suivi des patients.

Les maladies veineuses thromboemboliques se caractérisent par l’apparition d’un caillot sanguin dans une veine qui altère la circulation sanguine. On distingue deux formes : la phlébite et l’embolie pulmonaire.

La phlébite peut avoir des conséquences graves lorsqu’elle se complique. Le caillot qui bouche une veine profonde d’un membre inférieur peut migrer vers les vaisseaux pulmonaires, jusqu’au coeur. C’est l’embolie pulmonaire. La maladie peut toucher des personnes contraintes à une immobilisation (hospitalisation, voyage, …) ou dans un contexte particulier (grossesse, traitement hormonal, …) mais peut également survenir sans cause apparente.

C’est la 3ème cause de mortalité après les maladies cardio-vasculaires et les cancers. Elle peut également provoquer de graves complications générales et respiratoires. Sa fréquence de survenue augmente avec l’âge.

Désormais, tout patient arrivant au service des urgences du CHM et qui présente une phlébite et/ou une suspicion d’embolie pulmonaire est immédiatement pris en charge. Après évaluation du degré de gravité, il est soit hospitalisé, soit autorisé à rentrer chez lui avec un traitement ad hoc et un rendez-vous de suivi précoce. Le CHM s’est inspiré du modèle canadien pour suivre en ambulatoire les patients ne présentant pas de critère de gravité pour une embolie pulmonaire.

Cette filière est également accessible au patient via son médecin généraliste ou le spécialiste.

Suite au diagnostic de la phlébite ou de l’embolie, les patients hospitalisés sont systématiquement revus pour une consultation initiale, 1 mois après leur passage au CHM. Les patients vus en ambulatoire sont revus 24 à 48h après le diagnostic. Les consultations rapprochées à 3, 6 mois et 1 an sont par la suite essentielles pour assurer le suivi médical du patient.

 

infographie - filiere phlebite-embolie pulmonaire light

Cliquez sur l'image pour agrandir l'infographie

 

 

 

propulsé par E-majine