Filtrer par thématique
  • Recrutement
  • CH Le Mans
  • A la une
  • Information
  • Prevention
  • Formation
  • GHT 72
  • Qualite
  • Inauguration
  • Innovation
  • Urgences
  • Recherche
bébé

Epidémie hivernale : bronchiolite

mercredi 9 novembre 2022

Bronchiolite : comment protéger son nourrisson

Les parents peuvent limiter efficacement le risque d'infection virale des nouveau-nés en appliquant quelques mesures simples durant les premiers mois de la vie et ce dès la sortie de la maternité.

 

Il est fortement recommandé aux parents :

  • De limiter les visites au cercle des adultes très proches et non malades, pas de bisous ni de passage de bras en bras, pas de visite par des jeunes enfants avant l’âge de 3 mois,
  • De se laver les mains (ou solution hydroalcoolique) avant et après la manipulation du bébé,
  • De porter soi-même un masque en cas de rhume, de toux ou de fièvre,
  • De tenir à l’écart la fratrie du bébé si elle présente des symptômes d'infection virale toute la durée de la phase aiguë de l'infection,
  • De différer après l’âge de 3 mois :
    • Les réunions de familles,
    • La fréquentation de lieux publics comme les supermarchés, les restaurants et les transports…
  • D’éviter l'entrée en collectivité avant 3 mois,
  • De ne pas confier son enfant en collectivité les jours où il présente des symptômes d'infection virale,
  • De prévoir ses premières vaccinations sans retard afin qu'il soit protégé au plus vite,
  • D’être soi-même à jour de ses vaccinations contre la coqueluche, se faire vacciner contre la grippe (idéalement pendant la grossesse en saison épidémique),
  • D’éviter l’exposition à la fumée de cigarettes, facteur d’aggravation potentielle.

 

Si votre enfant est malade

Bronchiolite_ministere de la sante

  • Consultation et suivi préconisés avec le pédiatre ou le médecin généraliste pour toutes les autres situations.
  • Suivre le traitement préconisé, qui consiste le plus souvent :
    • A désobstruer le nez (par une technique expliquée par le médecin selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé),
    • A fractionner les repas en 8 à 10 par jour car la toux persiste souvent longtemps,
    • A organiser avec son médecin la surveillance et la convalescence, avec maintien des enfants au domicile en attendant la guérison.

 

Motifs de consultation aux urgences pédiatriques :

  • Pour l’enfant de moins de 45 jours, avec apparition des premiers symptômes de bronchiolite (toux, fièvre, obstruction du nez et parfois gêne respiratoire) : évaluation plus ou moins hospitalisation de quelques heures ou quelques jours pour surveillance et traitement des symptômes.
  • En cas de signes de gravité :
    • Modification du comportement,
    • Enfant mou,
    • Prises alimentaires inférieures à la moitié des rations habituelles sur 3 repas consécutifs,
    • Respiration très rapide ou très lente ou irrégulière,
    • Coloration bleutée des lèvres ou des extrémités.

 

Ne vous déplacez pas spontanément aux urgences pédiatriques :

- sollicitez votre médecin traitant en priorité,
- sinon, appelez le 116 117,
- en cas d'urgence ou de doutes sur la gravité de la situation, appelez le 15