Filtrer par thématique
  • Formation
  • Soins
  • CH Le Mans
  • Information
  • A la une
  • Prevention
  • Podcast
  • Offre de soins
  • Recrutement
  • Urgences
  • Recherche
  • Maternite
  • Innovation
  • GHT 72
  • Qualite
  • Inauguration
EPMU La Ferté-Bernard - site web

Lancement d'un mode EPMU au CH de la Ferté-Bernard

vendredi 24 février 2023

Avec le soutien de l’ARS Pays de la Loire, le SAMU 72 a mis en place à titre expérimental sur les centres hospitaliers de Château-du-Loir, Saint-Calais et du Pôle Santé Sarthe Loir, une solution innovante permettant une amélioration de la prise en charge des urgences vitales pré-hospitalières : une Equipe Paramédicale de Médecine d’Urgence (EPMU).

Ce dispositif avait été soutenu initialement à Château-du-Loir fin 2020 par l’ARS et validé à titre expérimental en lien avec la Direction générale de l'Offre de soins (DGOS) le 3 mai 2020. Fonctionnant en 12 heures de jour le premier mois, l’EPMU a été étendue depuis en H24.

Fort du bilan très positif, l’ARS Pays de la Loire a donné son accord pour lancer une nouvelle expérimentation au Centre hospitalier Paul Chapron de la Ferté-Bernard.

L’EPMU fonctionnera dans une première phase sur une période de jour de 8h à 20h, 7 jours sur 7, à compter du 27 février 2023.
 

De nouveaux modes d’activité

Avec en moyenne 21 minutes d’avance de l’EPMU par rapport au SMUR situé au Mans, ces nouveaux modes d’activité permettent une prise en charge précoce et parfois salvatrice des patients en détresse vitale sur nos territoires éloignés des SMUR ; ce qui est le cas du bassin de vie de La Ferté-Bernard.

De plus, l’EPMU permet de réduire considérablement le temps de prise en charge de l’équipe SMUR une fois présente et ainsi de gagner du temps médical. D’autant plus que dans certaines indications (20 % des cas) le médecin SMUR peut décider au décours de la prise en charge de confier le transfert du patient à l’infirmier de l’EPMU vers un centre hospitalier, et ainsi permettre la disponibilité de l’équipe SMUR pour une autre intervention.


Une prise en charge de la douleur et un transfert optimisé vers l’hôpital

Ce dispositif permet donc une prise en charge plus précoce du patient, garantit le maintien d’une évaluation médicale, mais permet d’optimiser ce moyen médical en réduisant ses temps d’indisponibilité au profit d’autres besoins du territoire.

Pour une part moins importante (40 %), l’EPMU peut être engagée sans départ systématique d’un SMUR. Cette catégorie de déclenchement est réservée à la prise en charge des douleurs aiguës traumatiques et comas hypoglycémiques sans doute diagnostic et sans critères de gravité.

Un nombre important de patients a donc pu déjà bénéficier d’une prise en charge précoce et adaptée de leur douleur rendant plus confortable leur transfert vers l’hôpital.